Category

Maternité

Category

Voici un article très important pour moi et qui j’espère pourra aider certains parents à détecter des soucis liés aux intolérances aux protéines de lait de vache. Nous avons vécu cela avec Logan après l’arrêt de mon allaitement et cela a été très compliqué car aucun professionnel de santé nous a réellement écouté et décelé le soucis. Chaque parent sait quand son enfant va mal, nous avons un instinct pour cela, alors écoutez vous ! Vous seuls savez quand quelque chose ne va pas. Bref, dans cet article je vais vous partager notre expérience mais aussi vous expliquer pourquoi nous sommes passés au lait de chèvre et enfin je vais vous présenter la marque leader dans la fabrication des préparations infantiles au lait de chèvre Capricare®.

Aujourd’hui, on va parler jeu d’extérieur et surtout comment stimuler le motricité de l’enfant. A l’heure de la télévision et de l’avènenement des écrans, les enfants ont besoin de jeux qui les stimulent et les motivent pour s’amuser à l’extérieur de la maison. Je me souviens de mon enfance où je pouvais passer mon temps dehors à jouer dans notre jardin sans m’ennuyer une seule seconde. Mais, la donne a changée et nous devons, nous parents, trouver des alternatives aux écrans en proposant de nouvelles manières de jouer et d’apprendre à nos enfants. C’est pour cela qu’aujourd’hui je vais vous présenter le parcours aventure Smoby.

Il y a longtemps que je voulais écrire un article sur ce sujet très intéressant qui est l’évolution de la marche chez le bébé puis chez l’enfant. Si vous me suivez en story sur mon Instagram (@mamagreen_84) vous avez suivi toutes les étapes de l’apprentissage de la marche chez Logan. C’est une aventure absolument fascinante ! Comment le bébé passe de l’action de ramper à faire du quatre pattes puis apprend à se tenir debout et enfin à marcher ? L’évolution se fait dans un laps de temps très court et c’est très intéressant de comprendre physiologiquement ce qui se passe chez l’enfant.  En partenariat avec la marque iconique Kickers, je vais vous donner des pistes pour aider votre enfant dans cette grande étape en choisissant bien ses chaussures. 

Vous le savez sûrement si vous suivez nos aventures sur Instagram (@mamagreen_84), Logan a toujours eu du mal à dormir. A deux ans et demi, bébé ne fait pas ses nuits ! Nous nous battons, mon mari et moi, toutes les nuits pour endormir et rendormir Logan depuis toujours. Nous avons des nuits hâchées (minimum 3 réveils par nuit). Notre dette de sommeil est incalculable, notre couple souffre, nous sommes à fleur de peau. Le manque de sommeil joue sur tout le foyer et cela ne pouvait plus continuer ainsi. Du coup, nous avons fait appel à Fée Dodo pour nous aider.

J’écris cet article dimanche 3 octobre 2021 à 16h, demain je me fais opérer. Je vais changer de corps, de peau, dire au revoir à mes complexes, accueillir la nouvelle moi. Et, à cet instant j’ai peur, je suis morte de trouille, terrorisée. Non pas pour l’opération en elle-même (liposuccion et pose d’implants mammaires), mais par le fait que j’ai réalisé que je culpabilise de laisser mon bébé pendant deux jours, que je dépense plus de 6000€ pour moi et juste pour moi…. Depuis que je suis maman je m’oublie. Voilà ma problématique. Et, il a fallu cette opération pour que je m’en rende compte.

Il y a maintenant une semaine, j’ai découvert le Parc Spirou avec bébé Logan. Le Parc Spirou est un parc d’attractions sur l’univers de l’éditeur de bande dessinée belge Dupuis (Spirou, Le Marsupilami, Gaston Lagaffe, Lucky Luke…) situé à Monteux à 15 minutes d’Avignon. Ce parc est très jeune car il a ouvert en juin 2018. Cela faisait longtemps que je voulais le visiter mais lors de l’ouverture j’étais enceinte. J’ai donc attendu un peu pour y aller avec Logan qui vient d’avoir 2 ans. Alors, que vaut le Parc Spirou ? Qu’y faire avec un enfant en bas âge ? Quelles attractions m’ont séduite ? Logan s’est-il amusé ? Voici, enfin, mon avis complet sur le Parc Spirou.

Après vous les avoir montrés en stories Instagram (@mamagreen_84), je vous présente sur le blog les boxs éducatives Sapiensa. Sapiensa a été pensé et développé par une belle équipe composée d’une chercheuse en Sciences Cognitives, d’un chercheur en Neurosciences, d’une psychologue en Parentalité, d’une pédiatre, d’une designer en jouets et d’une designer graphique. Leur projet est simple : accompagner les parents dans le développement de leurs enfants. Pour cela ils ont créé des boxs éducatives.

Quand on devient parents et que l’on a son premier enfant, on se pose plein de questions sur bébé. On veut le meilleur pour son enfant et surtout au niveau santé. Je pense que vous savez que le sommeil est très important chez l’adulte et chez l’enfant. « Dormir participe au développement et à la maturité cérébrale. » Le bon sommeil de notre enfant est donc primordial ! Et la première question que je me suis posée quand j’ai aménagé la chambre de mon Logan est comment bien choisir son matelas pour bébé ? Du coup, je tenais à vous livrer mes conseils pour faire vite votre choix et ne pas vous perdre dans la multitude de matelas qui existe sur le marché.

Si vous me suivez depuis quelques temps vous savez que j’ai souffert d’une dépression post-partum et que je voulais régler les choses en voyant un psychiatre. Et puis, en mars dernier il y a eu le premier confinement et l’idée de me faire suivre est devenu obsolète. Il était hors de question pour moi de commencer une thérapie par écran interposé. J’avais besoin de créer du lien avec mon thérapeute, je suis une sensible et j’ai besoin d’avoir une sorte de feeling avec la personne. Après des échanges avec mon mari et certaines copines, je me suis décidée à essayer de chercher un groupe de paroles ou un cercle de femmes. J’avais besoin d’échanger avec des personnes qui me comprendraient. ET là le destin s’en est mené (comme à son habitude). Une de mes copines blogueuses, Nathalie, s’est réorienté et est devenue thérapeute holistique. Elle a créé un programme qui a pour nom « MAMA CARE », un accompagnement post-partum. J’ai décidé de me lancer dans cette aventure et d’intégrer ce cercle de femmes en février dernier.

Nouveau sujet maternité sur le blog. Cette fois-ci je vais parler d’un sujet assez difficile et tabou sur certains points : la césarienne. Je suis une femme césarisée, c’est à dire une femme qui a subi une césarienne. Et en écrivant ces mots, je vois déjà que j’écris « subir » au lieu d’employer « avoir ». Comme si la césarienne était un acte atroce, monstrueux. Je voulais vous raconter mon histoire pour dédramatiser et peut être rassurer certaines femmes qui passeront par là. Je vais aussi donner la parole à Véronique qui a eu 4 césariennes dont une en urgence et qui nous fera par de son expérience et de ses émotions. Deux histoires de femmes césarisées voici ce qui vous attend aujourd’hui.